Accueil

 Trois (3) néologismes numériques  que  les acteurs de littérature jeunesse  en Afrique doivent maîtriser et exploiter 

Dans le monde du web des néologismes ( Bouktubeur, , bouktokeur et bookstagrameur) dictent leur loi en ce qui concerne la vulgarisation des livres. Les acteurs de la littérature de jeunesse pourraient donc s’en imprégner et même s’en inspirer pour accélérer la promotion des livres jeunesse en Afrique.

Le livre que vous devez faire lire aux petits curieux

« Esso est un petit garçon togolais. gé de neuf ans, il est en classe de CM2. Il aime beaucoup passer du temps avec sa grand-mère, Mémé N’na qui lui conte, à chaque occasion, des histoires très instructives. » Voilà les premières phrases d’un livre qui permettra à votre enfant de comprendre non seulement l’origine des fêtes de fin d’année, mais aussi la diversité qui régit le monde.

The great Cake contest: narration imagée d’un concours culinaire des touts petits

Cette bande dessinée est particulière compte tenu de sa tonalité didactique pour la jeunesse. Non seulement elle permet de susciter l’élaboration des idées authentiques par les adolescents mais aussi, elle souligne le lien sacré de la famille : c’est le cas Lucky et sa famille. En plus de cultiver la confiance en soi chez les plus petits, les temps d’échange avec les parents contribuent à rendre l’enfant plus créatif, motivé et sérieux.

 L’importance d’une belle journée en famille 

Cet ouvrage regorge de treize photos dont deux dépourvues de textes et neufs pourvues de textes. Le condensé de ce livre relate une maman qui réveille son fils Nicholas à l’heure du déjeuner. Le père de la famille décide d’organiser un piquenique au bord de la rivière. Le petit Nicholas décide de venir avec son ami Jacob et certains animaux au piquenique. Après avoir passé de bons moments de divertissements en journée, à savoir manger, papoter et jouer, chacun regagne son lit la nuit pour dormir.

La place du livre dans l’autonomisation des femmes

L’éradication de la pauvreté, la valorisation des atouts de la gent féminine, une croissance économique inclusive dans nos pays, peuvent-elles passer par le livre ? Les avis divergents et les conceptions varient. Pour le reste, les enjeux restent de taille pour la jeune génération. Est-ce qu’un livre peut changer de tels paradigmes ? Voilà la question à laquelle les participants au 11eme Muna Kalati Talk ont proposé des réponses.

1 2 19