Les Aventures de Quicky

Quicky

Les Aventures  de  Quicky, ce livre-cadeau qui m’a initié au voyage dans la lecture !

MON MEILLEUR SOUVENIR DE LECTURE

Pour tout gamin, pour tout enfant, le voyage a toujours une saveur particulière. Peu importe où on va, l’unique fait de voyager en véhicule fait du voyage une réussite certaine. Voir défiler les maisons à une vitesse impressionnante, et penser naïvement que quand on est dans un véhicule les maisons se déplacent. Le voyage est un aspect important du dynamisme de l’enfant, et tout enfant ayant voyagé ne serait-ce qu’une fois a rêvé au moins deux fois son voyage.

Mon voyage lui s’est passé dans une montgolfière. J’étais fasciné par la hauteur que prenais la montgolfière et je voyais au loin des phénomènes naturels impressionnants, une belle chute qui coulait on dirait la descente du lait caillé sous le gosier, une girafe que nous dépassions en hauteur malgré son cou élastique, les habitants de la Terre, minuscules tels de petites fourmis qui partageaient avec moi les débris de pain de mon petit déjeuner. En plus, c’était la première fois que je découvrais la montgolfière. Je n’étais pas seul dans mon voyage. J’étais avec quelques enfants du village, et nous avions reçu auparavant la visite de Quicky, un aventurier allant de ville en ville, de village en village, à la rencontre de gens comme moi.

Je voyageais à travers « les aventures de Quicky ». Eh oui, je vous parle de mon meilleur souvenir de lecture. Il est le meilleur parce qu’il est celui qui me permet de faire mon premier voyage imaginaire, et qui s’est avéré être le stimulant de plusieurs autres. Grâce à ce premier voyage, une passion est née, la passion du rêve, du voyage imaginaire, de l’apprentissage, de la lecture.
« Les aventures de Quicky » m’avait été offert par une tante, comme cadeau pour mes bons résultats scolaires. En fait, c’était l’un des cadeaux ! Et c’était celui que j’aimais le moins. J’avais 6 ans, j’aimais naturellement les friandises. Mais j’ai eu le mérite de l’ouvrir un jour et de le lire. Et c’était parti !

Quicky nous emmenait mes amis et moi à la découverte du village. Il nous a donné des conseils. Au moment de traverser la route, il nous a dit de toujours regarder à gauche et à droite. Mais son départ du village était douloureux pour moi. D’ailleurs je me souviens encore de nos mots d’adieu.
– Quicky, Quicky, bon voyage, Quicky ! tu diras bonjour à tous les enfants de la Terre !
Et il nous disait :
– Au revoir les enfants !
Mon livre était très imagé, et Quicky le lapin en était le personnage principal.
Mon livre « Les aventures de Quicky » est une trilogie de bande dessinée publiée par Nestlé dans un but publicitaire destiné à promouvoir Nesquik et ainsi augmenter la popularité de sa nouvelle mascotte Quicky. Quicky était d’ailleurs appelé le meilleur ami des enfants. C’est donc un exemplaire de cette BD que j’avais reçu et qui m’avait fait voyager dans mon enfance.

Il a été le point de départ d’une longue course à laquelle je participe toujours. Depuis cette époque, j’ai beaucoup lu, et dans tous les domaines. Du recueil d’histoires bibliques à Epuh Puta, le papillon et autres contes en passant par Les trésors de Picsou, j’ai dévoré avec gourmandise chaque mot pour assouvir ma soif de rêves. Et heureusement que ces livres existaient, sinon j’aurais eu du mal à développer ce gout pour la lecture. Chacun des livres que je lisais me faisait grandir et nourrissait mon esprit et mon imagination, mais surtout mon vocabulaire. Je savais ce qu’est une montgolfière à 6 ans ! Oui c’est la vérité ! Et ce, grâce à Quicky. Grâce à ces livres, j’ai fait du dictionnaire un allié.

Ce premier flirt avec le livre m’a permis de n’avoir aucun problème à lire les œuvres au programme pendant le Secondaire et au Supérieur. Et comme je le dis toujours, j’exerce aujourd’hui un métier de lecture. Si mon meilleur souvenir de lecture reste le premier livre que j’ai lu, les autres ont entretenu cette passion et m’ont permis de vivre le rêve de mes voyages, et écrire cet article en est la preuve !
Je continue de dévorer plusieurs livres par semaine. En réalité, j’aime lire et mon amour pour la lecture n’a cessé de grandir. Aujourd’hui, je continue de rêver, je continue de voyager, je continue d’imaginer, je continue d’apprendre, je continue de lire. Mais tout avait commencé avec un petit cadeau : « les aventures de Quicky ».

Armel Freddy KONG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *