Montant de 200 000 de dollars américains pour le Fonds d’innovation pour l’édition en Afrique (FIEA) 2021

 

L’IAP lance un appel à propositions de projets visant à développer la culture de la lecture en Afrique « en dehors des salles de classe » en 2022-2023.

200 000 USD pour les meilleures idées visant à inciter davantage d’Africains à prendre un livre.

L’Association internationale des éditeurs (IPA) accepte les propositions de projets visant à développer la culture de la lecture au-delà de la salle de classe en Afrique. Des subventions du Fonds d’innovation pour l’édition en Afrique (APIF)

L’édition africaine est fortement axée sur l’éducation elle représente jusqu’à 90 % des ventes sur certains marchés et la lecture est généralement considérée exclusivement comme un moyen de poursuivre sa scolarité ou d’acquérir des compétences professionnelles. Parallèlement, de nombreux éditeurs africains sont excessivement dépendants de la vente de manuels scolaires imprimés aux gouvernements, un modèle commercial unique qui les a laissés sur le carreau lorsque le COVID-19 a fermé les écoles et poussé l’apprentissage en ligne.  

La thématique de l’APIF 2022, qui consiste à cultiver la culture de la lecture, est large à dessein afin d’attirer un vaste éventail d’innovations. Il peut s’agir, par exemple, de développer la chaîne de valeur de l’édition (auteurs, illustrateurs, traducteurs, agents littéraires, libraires, distributeurs, etc.) ou d’accroître l’accès aux livres, notamment par le biais des bibliothèques publiques.   

Le comité de l’APIF, dirigé par Bodour Al Qasimi, président de l’IPA, et composé d’éditeurs chevronnés du Ghana, du Kenya, du Nigeria, de la Tunisie et de l’Afrique du Sud, estime que la culture de la lecture pour le plaisir en Afrique — en particulier chez les enfants et les jeunes adultes — est susceptible d’apporter des avancées socio-économiques à l’échelle du continent à moyen et long terme.

Bodour Al Qasimi a déclaré : Le plaisir de la lecture et ses énormes avantages pour le bien-être mental, la capacité intellectuelle et l’aptitude sociale sont à portée de main en Afrique, où 60 % de la population a moins de 25 ans. En outre, un secteur du livre diversifié est bon pour l’édition et ses nombreuses industries satellites, qui emploient des centaines de milliers de personnes. Le défi de l’APIF de cette année est particulièrement passionnant parce qu’il est d’une grande portée, et j’espère voir de très grandes idées pour que davantage d’Africains prennent un livre dans leur temps libre ».

COMMENT POSTULER

Du 1er juin au 31 août 2021, les entrepreneurs et innovateurs basés en Afrique peuvent présenter leurs idées via le site web de l’APIF, à l’adresse www.apinnovation.fund ils recevront ensuite un formulaire à remplir et à renvoyer à info@apinnovation.fund. Les gagnants éventuels seront sélectionnés par le comité d’innovation de l’IPA Africa Publishing.

À propos de l’APIF L’APIF est un fonds quadriennal de 800 000 USD fourni par Dubai Cares, une organisation philanthropique mondiale basée aux EAU et administrée par l’IPA. Il s’agit de la troisième série de subventions accordées dans le cadre d’un protocole d’accord signé en mai 2019 entre Dubai Cares, qui fait partie de Mohammed bin Rashid Al Maktoum Global Initiatives et l’IPA. Depuis lors, l’APIF a soutenu huit innovations en matière d’édition et quatre projets de bibliothèques

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may also like these