Baby Bable ou l’importance  des premiers mots d’un bébé

Baby Bable est le résultat d’une fructueuse collaboration entre l’écrivaine Katherine Graham, l’illustratrice  Nicola Anne Smith, l’éditrice Nicola Rijsdijk et la designer Sarah Slater. L’illustration de la première de couverture de cette bande dessinée nous dévoile la bonne humeur d’un bébé.

Un bébé aux as

La couleur verte du fond de cette  première de couverture fait voyager les lecteurs dans le monde de l’imagination.  Nous observons au centre de la feuille une bulle de couleur jaune qui symbolise la joie. Cette joie est incarnée par un bébé avec des mains soulevées, un radieux sourire. Les noms des auteurs en bas de la bulle apportent une graphie particulière à cet agencement scrupuleux des illustrations. Quelle peut être la raison de cette joie?

Treize photos de pur bonheur

Précisons que ce livre se résume en treize photos pourvues de textes. Comme le titre l’indique, le bébé qui barbille passe la journée à manger et à jouer avec sa peluche. Elle est  heureuse en compagnie de sa tétine. Puis vient le moment de sa toilette, elle est lavée (douzième photo) pour ensuite dormir après avoir passé une journée à babiller. C’est ainsi que l’on compte plusieurs expressions ou phrases qui tracent les événements de la journée d’un bébé: “night night, sleep tight!”, “where’s dum-dum baby sad”, “there’s dum-dum, Baby glad”, “time to wash”, “night night, sleep tight!” etc.

Cette bande dessinée revient donc sur le quotidien des bébés, du levé du jour au coucher du soleil.

La particularité de cette BD est l’accès facile à l’histoire narrée. Elle n’est pas seulement racontée par des textes mais aussi comprise à travers les photos. On propose un livre qui peut être lu et regarder à la fois par les lecteurs.

Au-delà  du texte

Somme toutes, les bandes dessinées sont pleines d’intérêts pour les enfants car elles amènent  les touts petits à se sentir aimés, appréciés et en sécurité, surtout lorsque les  moments sont passés en présence des parents. En grandissant, l’enfant se sentira bien dans sa peau et confiant. Ce qui favoriserait le développement de ses habiletés sociales.

Si on essaye de pousser l’interprétation de cette DB loin, on peut déduire que le fait de babiller, est très important dans l’évolution de l’enfant. Ladite évolution est tributaire  du traitement des personnes qui s’occupent de lui. Parler ou apprendre à parler est donc un moment crucial dans la vie, d’autant plus que le langage participe à l’autonomie d’un enfant. D’où la joie de l’enfant sur la première de couverture.

Bantio Flaure Livine

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may also like these