8 astuces pour transmettre l’amour de la langue maternelle aux enfants.

Actualités Parentalité

Aujourd’hui, les parents trouvent très difficile de continuer à interagir dans leur langue maternelle avec leurs enfants car la langue anglaise ou française sont prédominants dans les écoles, au travail et dans les conversations publiques. La plupart des programmes populaires de la télévision qui attirent les enfants sont en anglais ou en français. Cela fait en sorte que la majorité des enfants ne comprennent pas leur langue maternelle au-delà de niveaux rudimentaires. En tant que parents, il est de votre responsabilité d’exposer vos enfants à votre langue maternelle et de les encourager à l’apprendre en même temps que d’autres langues.

J’ai des amis qui ont deux adorables garçons : Malick et Samuel. Bien que les parents soient de deux nationalités différentes (le père Camerounais et la mère Burkinabè), ces enfants ne maitrisent aucune langue africaine. C’était assez surprenant pour moi lorsque je l’avais découvert et j’en ai immédiatement fait part à leurs parents, afin qu’ils prennent plus au sérieux l’usage de la langue maternelle à la maison avec leurs enfants. A la maison, parce qu’à l’école, l’instruction se fait en anglais.

Près de deux ans plus tard, je constate que la situation n’a véritablement pas changée. Ces enfants de parents francophones, s’expriment très bien en français et en anglais – parce que résidant au Ghana – mais ignorent presque tout de leurs langues paternelles et maternelles. Lorsque je leur adresse une phrase dans la langue maternelle de leur père (Medumba), ils sont presque perdus. Et me répondront, avec innocence et, en français :

« Tu dis quoi tonton Christian ? J’ai rien compris ».

Et je serais contraint de leur transmettre l’information, malgré moi, en français.

Malgré ma bonne volonté, quelques heures passées avec eux ne sont pas assez suffisant pour leur transmettre l’amour et l’usage de leur langue maternelle. Seuls leurs parents, qui passent plus de temps avec eux, pourront véritablement leur transmettre et inculquer non seulement l’amour mais aussi le respect pour leurs langues maternelles africaines.

Une situation alarmante…

Malick et Samuel ne sont que la face immergée de l’iceberg…

Nombreux sont les enfants qui ne parlent que français ou anglais, leur langue maternelle ou paternelle leur étant inconnue, parce que papa et maman ne leur parlent que le français ou l’anglais. De façon inconsciente, les parents ont ainsi privé leur progéniture de leur langue « vernaculaire », qui constitue pourtant l’une des racines de leur identité.

Si vous avez déjà échangé avec des enfants ou adolescents africains, surtout ceux nés dans les années 2000, vous vous êtes certainement rendu compte que leur maitrise de leur langue maternelle était assez faible. Ces jeunes, « perdus » et insouciants de l’usage de leur langue maternelle, se retrouvent surtout dans les villes urbaines et mégapoles d’Afrique.

Leurs parents, ont des priorités davantage économiques qu’identitaires. Le plus important, c’est de pourvoir aux besoins de la famille, de réussir dans la carrière et accroître son influence, pouvoir et autorité…Se rassurer que les enfants connaissent les artefacts de leur culture et qu’ils maîtrisent l’histoire, les traditions et pratiques culturelles, devient ainsi une préoccupation secondaire.

Si cette situation n’est point nouvelle, le numérique et l’urbanisation ont aggravé les choses…

enfants devant un écran muna kalati
Des enfants devant un écran. Source: https://bit.ly/2yuQujO

En effet, les jeunes d’aujourd’hui sont de plus familiers voire addicts aux écrans de télé ou scotché à leur écran de smartphone. Avec l’exode rural croissant, de nombreuses familles « fuient » le village pour la ville, où après plusieurs années, ils cessent graduellement d’utiliser leur langue maternelle à la maison. Nombreux sont ceux qui recherchent des logements dans les quartiers huppés de ces villes.

Que faire ?

Il existe, heureusement (😊 ) des solutions pour conserver et promouvoir l’usage de nos langues africaines en famille. Je partage quelques astuces que les parents pourraient utiliser.

  1. Utilisez régulièrement votre langue maternelle à la maison

La maison est le meilleur endroit pour encourager votre enfant à apprendre et à s’exprimer dans sa langue maternelle.  Communiquez dans votre langue maternelle pour donner des instructions de tâches ménagères, qu’il s’agisse de préparer un repas ou de faire du rangement.

  1. Commencez par des mots simples

Commencez par quelque chose de simple comme l’alphabet et le vocabulaire des noms d’objets courants autour de la maison. Apprenez-lui une trentaine de mots, puis passez à l’apprentissage de combinaisons de mots et de phrases. Utilisez beaucoup d’images et jouez la comédie.

  1. Lisez-leur des livres

Les enfants adorent écouter des histoires. Trouvez des livres d’histoires amusants dans votre langue à la bibliothèque ou achetez-en en ligne et lisez-les à votre enfant. Rendez ces leçons de langue amusantes, avec des récompenses à la clé pour les stimuler.

Si vous ne trouvez pas de livres qui vous conviennent, vous pouvez toujours en écrire ; de nombreux livres pour enfants sont écrits pas des parents. Vous pouvez aussi demandez à votre enfant de traduire des phrases vers la langue maternelle.

N’oubliez pas de contacter l’équipe Muna Kalati si vous voulez des recommandations de livre dans votre langue maternelle.

  1. Créer un environnement propice à l’usage de la langue maternelle

Essayez d’organiser ou d’emmener votre enfant à une rencontre socio-culturelle où votre langue maternelle sera utilisée. Il peut s’agit des réunions de famille ou du culte du dimanche dans les églises où les langues locales sont utilisées. Il est également utile d’écouter la radio locale et de regarder des séries et des dessins animés pour enfants dans votre langue maternelle.

A grandmother with grandkids Source: https://iwaria.com/photo/ODE5Ng==/

Si possible, emmenez-leur chez leurs grands-parents et laissez les enfants en apprendre davantage sur l’histoire et la culture de leur famille. Si vous êtes à l’étranger, vous pouvez organiser ou participer aux évènements culturels organisés par les membres de la communauté diasporique de votre pays. L’essentiel c’est de mettre votre enfant dans un environnement où il y a beaucoup de gens qui parlent aussi la langue.

  1. Parlez clairement

Ne lui parlez pas comme à un adulte. Soyez clair et audible avec vos phrases et vos mots afin qu’il/elle puisse les comprendre correctement. Soyez fluide et articulé.

  1. Utilisez votre langue maternelle avec votre conjoint

Les enfants copient davantage ce qu’ils voient faire que ce qu’on leur demande ou recommande de faire. En voyant ses parents échanger en langue maternelle, l’enfant est indirectement séduit et encouragé à en faire autant. Evidemment, cela est difficile si les deux conjoints ont des langues maternelles différentes. Mais rien n’est impossible, lorsque la volonté est présente…

  1. Banaliser l’usage de la langue par des activités récréatives

Parlez de tout ce qui se passe autour de vous. Posez-lui des questions dans votre langue maternelle ; chantez avec lui et apprenez-lui des berceuses du village. Les chansons sont un excellent moyen pour les enfants de mémoriser des mots. Ensuite, parlez-leur de la signification de la chanson ou du conte. Soyez créatif.

Lire aussi: 3 Bonnes raisons pour abonner votre enfant au mag Muna Kalati

J’avais une tantine à Paris, qui s’exprimait majoritairement et régulièrement en « bamiléké » (langue camerounaise) avec ses enfants, bien que ces derniers étaient des métis. Bien que ses enfants ne parlaient pas couramment la langue, ils étaient au moins des locuteurs passifs, car ils pouvaient comprendre le dialecte et agit en fonction du message.

Ma tante les emmenait aussi régulièrement au Cameroun afin qu’ils puissent s’immerger de nouveau dans leur culture d’origine et échanger avec leurs cousins et la grande mère. Ces échanges culturels réguliers, leur ont ainsi permis d’apprendre leur langue maternelle depuis la maison. Vous aussi, trouvez des moyens créatifs pour utiliser votre langue maternelle avec votre enfant. Si vous êtes consistant, cela produira des fruits à moyen ou long terme et ils vous remercieront plus tard.

  1. Répétez. Répétez. Répétez.

La répétition est la mère des sciences dit-on souvent. Eh bien, c’est aussi vrai dans l’apprentissage de la langue maternelle. La répétition des mots et des phrases aidera les enfants à se souvenir. Leur faire répéter ce qu’on leur a enseigné renforce également leur confiance dans la langue.

Enfin, soyez patients. Rome ne s’est pas construit en un jour. C’est petit à petit que l’oiseau fait son nid. Ne les pressez pas. Ayez un plan clair de la manière dont vous allez enseigner la langue et procédez étape par étape.

Vous ne vous en apercevrez peut-être pas dans l’immédiat, mais si vous persévérez dans l’application et l’usage de ces astuces avec vos enfants, ils développeront très rapidement un appétit pour leur langue maternelle et s’en serviront naturellement. Lorsqu’ils grandiront, ils vous seront certainement reconnaissant pour ces efforts.

En commentaire, n’hésitez pas à nous partager d’autres astuces pour enseigner les langues maternelles aux jeunes ou enfants. Nous serons heureux d’avoir d’autres perspectives. 

About NGNAOUSSI ELONGUE Cedric Christian

Christian Elongué est l'auteur de la référence critique "Introduction à la littérature jeunesse au Cameroun", aux Editions l'Harmattan. Il a collaboré pour la promotion de l’édition jeunesse africaine avec la revue Takam Tikou du Centre National de littérature pour la jeunesse de la Bibliothèque Nationale de France. Passionné par le livre et la lecture depuis l’enfance, il est convaincu de l’enjeu critique du livre pour enfants dans l’avènement d’une poétique de la relation et dans la construction d’une mentalité de « vainqueur » auprès des jeunes africains. Il est attentif depuis 6 ans à l’évolution des échanges entre les pays du sud et les pays du nord dans le domaine de l’édition.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *