Edition

Qu’est ce qu’un écrivain pour la jeunesse ?

Kidi-Bebey_écrivaine-pour-la-jeunesse, muna kalati

Pour que le métier d’écrivain jeunesse acquiert une légitimité culturelle, il faut que la critique les étudie, que l’université les consacre, que des chercheurs les analysent. Contrairement à d’autres minorités qui se définissent par la langue, le genre, la religion, le handicap, (etc.), les enfants, minorité transitoire, ne se constituent pas en lobby, mais dépendent entièrement de leurs porte-parole adultes. Surgit donc la question attendue : qu’est-ce qui pousse à écrire pour les enfants, dans ce « territoire littéraire à faible valorisation institutionnelle et à forte surveillance idéologique » ?

Des recommandations pour une meilleure visibilité internationale des livres africains pour la jeunesse

La part de livres jeunesse en provenance d’Afrique francophone ou du Maghreb reste assez faible sur le marché du livre français, européen et mondial. Les maisons d’éditions africaines rencontrent de nombreux obstacles et freins économiques ou politiques qui limitent leur présence sur ces marchés. Les couts de transport, le faible accès aux médias, la difficulté à se positionner sur un marché très « marketé » et très encombré, et la faiblesse des réseaux de diffusion-distribution sont les principaux obstacles évoqués. Dans cet article, nous présentons des recommandations, à l’endroit des pouvoirs publics, des organismes internationaux, des collectifs professionnels, des foires et salons du livre, pour une meilleure visibilité internationale des livres africains pour la jeunesse.

De l’usage du numérique dans la promotion du livre jeunesse par les éditeurs camerounais

Au Cameroun, la promotion de l’édition et du livre pour la jeunesse est un pan, un secteur parfois invisible des actions menées par le gouvernement ou les professionnels du livre. Toutefois ces actions quoique louables n’ont pas d’impact à grande échelle et demeurent inconnues des instances internationales. La plupart des maisons d’édition ou réseau de professionnel ne développent pas de stratégie communicationnelle ou de marketing intense sur les nouveaux médias. Par ailleurs, on note une irrégularité dans la programmation de ces différentes activités, ce qui rompt les habitudes de consommation des internautes.