Lecture par âges

Voici des raisons clés pour lesquelles certains jeunes africains lisent peu

raisons pour lesquelles les jeunes ne lisent plus en Afrique_Muna Kalati

Les facteurs ou raisons, pour lesquelles l’intérêt pour la lecture est faible ou inexistant chez certains jeunes africains ou camerounais, varient. Ces facteurs peuvent être économiques, biologiques, politiques ou sociaux mais nous n’évoquerons que les grandes lignes transversales.

Note

Comment inciter les enfants à prendre naturellement goût à la lecture sans les forcer ?

Un enfant entrain de réfléchir_Muna Kalati

L’une des principales motivations à la lecture chez les enfants jeunes, est de voir leur entourage lire et en tirer manifestement plaisir. La famille a donc un rôle exemplaire à jouer, bien avant que l’Ecole ne prenne le relais. Or au Cameroun, le grand défi des parents, des enseignants et autres médiateurs de lecture, est de parvenir à inciter sans contraindre. Cet article vous présente quelques astuces pour y parvenir.

Note

Pourquoi faut-il que les parents lisent plutôt que d’expliquer l’utilité du livre aux enfants?

Muna Kalati_Parent, Imitation

Comment l’imitation peut-elle inciter les jeunes à lire davantage ? Telles sont les questions auxquelles notre analyse entend répondre. Nous présenterons l’importance de l’imitation et comment l’influence des adultes ou des pairs promeut la lecture-plaisir chez la jeunesse.

Note

L’Histoire de la Bande dessinée au Cameroun

histoire jeux vidéo cameroun_munakalati.org

Cet ouvrage de Christophe Cassiau Haurie est le premier à proposer une présentation globale du 9ème art au Cameroun. Rédigé par un spécialiste, Christophe Cassiau-Haurie, auteur de nombreux autres ouvrages sur la bande dessinée (BD) en Afrique et en Europe.

Note

Peut-on vraiment écrire sans lire ?

Schoolboy Writing in Notebook_MunaKalati

Les textes que les gouvernements introduisent dans les systèmes éducatifs des pays, d’une manière ou d’une autre préparent les apprenants qui deviendront des écrivains, à s’orienter vers un style spécifique. Il est donc important pour les pays africains qui sont en quette d’identité culturelle de mettre au programme des textes qui mettent en exergue les expressions artistiques africaines. Un enfant ne peut avoir l’envie de composer une épopée Mvet que s’il a eu à lire des livres surle Mvet.

Note

Note de lecture: Le serpent magique de Olivier Timma

Le lecteur, le jeune lecteur, au sortir de cette lecture, est éduqué sur les attitudes d’un citoyen modèle et sur les conséquences de la trahison et de la course effrénée et individualiste vers le pouvoir. Chacun devra respecter et tenir à ses promesses de groupe, afin d’éviter le châtimentde la nature.

Note

Coup de coeur: Le Bon, la bourse et le Corrompu

Tout cas de corruption quel que soit la personne, sera désormais puni dans ce pays (p.50).
C’est par cette sentence que les illustrateurs togolais Assem Koffivi et Alawoe Fabrice achèvent cette BD avec de belles illustrations riches en couleur, accompagné d’un scénario qui dresse l’image d’une société africaine où la corruption demeure une gangrène à l’économie.
Le livre a été édité par AGO Média, une équipe de jeunes écrivains et illustrateurs oeuvrant à la production et la diffusion des bandes dessinées et des films d’animation.

Note

Le livre d’image développe rapidement l’imaginaire et l’identité de l’enfant

La lecture de jeunesse qui, au premier regard nous laisse voir déjà une délimitation quant à la cible, est en effet recommandée à toute personne n’ayant pas encore atteint l’âge adulte ; (si l’on veut s’en tenir à la définition…
Savoir plus

Note

Comment les fables africaines permettent de réinventer le monde?

fables africaines_MunaKalati.org

La crise multiforme que traverse l’humanité de la civilisation postmoderne ne manque pas d’appauvrir le potentiel imaginatif de la jeunesse. Et pourtant, ce ne sont pas des modèles qui manquent pour assurer un changement de paradigmes. La littérature dans ses…
Savoir plus

Note
Translate »