Société

Quel est le rapport des jeunes camerounais au livre et la lecture ?

Muna Kalati

Qui est lecteur et qui ne l’est pas au Cameroun ? Quels sont les habitudes littéraires des jeunes camerounais ? Qu’aiment -ils lire ? Comment lisent-ils ? Pourquoi lisent-ils ? Où ? Avec qui ? Sur quoi ? Voilà autant de questions que l’on se pose en rapport avec le rapport des jeunes au livre et à la lecture au Cameroun. Mais il est surprenant de constater qu’il n’existe aucune étude nationale officielle apportant des réponses à ces questions, pourtant basiques pour l’élaboration de politiques publiques du livre efficaces. Dans cette analyse, nous explorons brièvement ces questions et déplorons le manque de réelle volonté politique des gouvernants dans la promotion du livre et de la lecture.

Note

Voici des raisons clés pour lesquelles certains jeunes africains lisent peu

raisons pour lesquelles les jeunes ne lisent plus en Afrique_Muna Kalati

Les facteurs ou raisons, pour lesquelles l’intérêt pour la lecture est faible ou inexistant chez certains jeunes africains ou camerounais, varient. Ces facteurs peuvent être économiques, biologiques, politiques ou sociaux mais nous n’évoquerons que les grandes lignes transversales.

Note

Comment inciter les enfants à prendre naturellement goût à la lecture sans les forcer ?

Un enfant entrain de réfléchir_Muna Kalati

L’une des principales motivations à la lecture chez les enfants jeunes, est de voir leur entourage lire et en tirer manifestement plaisir. La famille a donc un rôle exemplaire à jouer, bien avant que l’Ecole ne prenne le relais. Or au Cameroun, le grand défi des parents, des enseignants et autres médiateurs de lecture, est de parvenir à inciter sans contraindre. Cet article vous présente quelques astuces pour y parvenir.

Note

I’m creating books in which children’s real-life experiences were the focus – Meshack Asare

Meshack Asare_Muna Kalati.org

Ghanian children’s book writer Meshack Asare discusses his mission to cover the rich regional diversities of Ghana and the continent as a whole. He also describe how he helped to raise the quality of writing, illustrating and publishing for children and young people in Africa, often as a trainer in workshops, writing reviews, empanelling competitions and presenting papers at institutions and conferences.

Note

The representation of people of color in children’s picture books

But in thinking about the books that I read while growing up and the books that I’ve researched, I keep asking myself:
where are all the African children’s literature writers? Why aren’t there more books being produced? Have we, as African writers, moved away from this pride and responsibility of rearing conscious, confident, and self-aware African children?

Note

Coup de coeur: Le Bon, la bourse et le Corrompu

Tout cas de corruption quel que soit la personne, sera désormais puni dans ce pays (p.50).
C’est par cette sentence que les illustrateurs togolais Assem Koffivi et Alawoe Fabrice achèvent cette BD avec de belles illustrations riches en couleur, accompagné d’un scénario qui dresse l’image d’une société africaine où la corruption demeure une gangrène à l’économie.
Le livre a été édité par AGO Média, une équipe de jeunes écrivains et illustrateurs oeuvrant à la production et la diffusion des bandes dessinées et des films d’animation.

Note

Comment les fables africaines permettent de réinventer le monde?

fables africaines_MunaKalati.org

La crise multiforme que traverse l’humanité de la civilisation postmoderne ne manque pas d’appauvrir le potentiel imaginatif de la jeunesse. Et pourtant, ce ne sont pas des modèles qui manquent pour assurer un changement de paradigmes. La littérature dans ses…
Savoir plus

Note
Translate »