Muna Kalati contribue à la création d’une bibliothèque à l’orphelinat Kentaja de Nkongsamba

Muna Kalati

Après une première édition très laborieuse, riche d’enseignements du côté du département de la Menoua, plus précisément à l’orphélinat Miamoh de Dschang,  le cap a été cette fois-ci mis à Nkongsamba, à l’orphelinat Kentaja. Une fois de plus, l’équipe du projet un Orphelinat, une bibliothèque, soucieuse d’une meilleure formation des enfants à travers la lecture, a tendu une perche à cette jeunesse adorable.  Bénéficiant d’un accueil chaleureux,  une communion  est tout de suite  née avec  les enfants qui étaient agréablement surpris de recevoir des invités venus d’ailleurs.

De la mise en place de la bibliothèque.  

Comme pour la précédente édition, l’auteur Felix Mbetbo et son équipe avaient dans leurs valises,  des livres aussi nombreux que variés. En réalité,  les âmes de bonne volonté ont réagi massivement en octroyant ces présents qui ont été   reçus très favorablement par les enfants. On pouvait dès le dépouillage constater l’enthousiasme de certains : ils s’y sont jetés comme des abeilles sur le miel.

Grace au   travail coordonné de l’équipe, les livres ont été classés dans les étagères avec un étiquetage à l’appui  présentant les différentes rubriques.  La plus-value a été  la multitude des manuels scolaires car leurs contenus pédagogiques seront d’une grande utilité pour les enfants.

De la collaboration de Muna Kalati

Pour un rayonnement encore plus éclatant de l’activité,  comme lors de la première édition, l’association Muna Kalati, a  contribué en proposant un certain nombre d’activités pour conduire le projet. Dans un premier temps, les enfants de 6 à 10 ans ont bénéficié d’une lecture commentée de l’œuvre  Une merveilleuse grand-mère de l’auteur Joel EBOUEME BOGNOMO des éditions Akoma Mba. Par la suite, ils ont dansé au rythme de comptines africaines ; enfin ils  sont passés à une phase beaucoup plus ludique avec un jeu bien animé, mettant en duel deux personnes dont l’objectif était de soulever  le plus rapidement possible, des chaises renversées.  Cette phase a eu le mérite de créer un climat de joie et de détente maximale entre les enfants et les animateurs de Muna Kalati.  

Joyeux de la visite, les enfants ont tenu à remercier l’équipe d’un orphelinat, une bibliothèque à travers des chants  religieux dont les mélodies ont   raccompagné les hôtes dans leurs  différentes destinations. En fin de compte,  le 31 octobre 2020 restera graver pendant longtemps dans les mémoires des enfants de l’orphelinat Kentaja.

Hermann Labou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *