Accueil

Montant de 200 000 de dollars américains pour le Fonds d’innovation pour l’édition en Afrique (FIEA) 2021

L’Association internationale des éditeurs (AIE) accepte les propositions de projets visant à développer la culture de la lecture au-delà de la salle de classe en Afrique. Des subventions du Fonds d’innovation pour l’édition en Afrique (FIEA), d’un montant de 200 000 USD, seront offertes aux meilleures idées. La thématique de l’APIF 2022, qui consiste à cultiver la culture de la lecture, est large à dessein afin d’attirer un vaste éventail d’innovations. Il peut s’agir, par exemple, de développer la chaîne de valeur de l’édition (auteurs, illustrateurs, traducteurs, agents littéraires, libraires, distributeurs, etc.) ou d’accroître l’accès aux livres, notamment par le biais des bibliothèques publiques.

La nécessité d’écrire et de publier des livres pour enfants dans les langues africaines indigènes

L’intérêt croissant pour l’éducation bilingue en Afrique sub-saharienne a mis en évidence un besoin urgent de matériel de lecture dans les langues africaines. De plus en plus, les parents et les éducateurs, conscients de la valeur stratégique de la langue indigène dans la construction de l’identité, encouragent ou éduquent les enfants à connaître et à parler au moins une langue locale. Cependant, les parents sont généralement confrontés à de nombreux défis lorsqu’ils tentent de trouver des livres bilingues dans leurs langues locales.

La Global Kidz House (GKH) publie des livres pour enfants pouvant dissiper les stéréotypes courants sur l’Afrique

Global-Kidz-House-Logo Muna Kalati

GKH se spécialisera dans les livres pour enfants (de la maternelle à la septième année) célébrant l’histoire et les diverses cultures africaines et celles de la diaspora africaine, qu’il s’agisse d’ouvrages de fiction ou non L’objectif de Mapondera-Talley est de dissiper les stéréotypes courants sur l’Afrique et les Africains.

ÉDITEURS DE LIVRES POUR ENFANTS AFRICAINS ET AFRO-AMÉRICAINS DE LA DIASPORA

Il est souvent difficile pour les parents africains de trouver des livres pour leurs enfants en ligne. Vous trouverez ci-dessous une liste d’éditeurs de la diaspora spécialisés dans les livres pour enfants africains et afro-américains. Vous pouvez trouver beaucoup plus de contenus intéressants sur leurs sites respectifs qui ont été directement ajoutés pour faciliter les choses.

Découvrez Kotigo : une application pionnière pour écouter des livres audio et des podcasts afrocentriques.

kotigo_munakalati

La plate-forme de livres audio Kotigo est axée sur les auteurs et les éditeurs africains.

Les livres audio sont constitués de formats audio riches de livres imprimés écrits par de grands auteurs et autres. Son catalogue contient une vaste collection de livres de tous genres : affaires, développement personnel, finances, religion, biographies, enfants, mariage, relations et bien d’autres encore.

Dans quelle mesure les livres pour enfants contribuent-ils à élever des enfants confiants ? – Leçons du festival Le phare du livre de Saint-Pétersbourg

Christian Elongué, Parenting

Christian Elongué a animé une conférence publique sur le thème « Qui est le véritable alpha de la famille ? », lors du festival « Phare du livre de Saint-Pétersbourg » animé par Nadezhda Filimonova et Evgeniia Trofimova de la bibliothèque pour enfants de Kronshtadt en Russie. Par conséquent, Elongué explique que les styles parentaux doivent être adaptés et personnalisés à la personnalité des enfants et des adolescents. La manière d’élever un enfant n’est pas unique. Il faut savoir équilibrer les priorités, concilier les responsabilités et alterner rapidement entre les besoins des enfants, ceux des autres membres de la famille et les siens.

Comment a débuté Muna Kalati? Conversation avec le fondateur.

C’est à l’université avec le mouvement de l’association panafricaine et lors de mes années en Master, filière « Afrique et Mondialisation » que j’ai découvert le riche passé de l’Afrique et j’ai pris conscience de mon aliénation culturelle. Je connaissais mieux l’histoire de la France, de la Grande-Bretagne et de la Belgique que celle du Cameroun et je me suis rendu compte que les livres de mon enfance avaient contribué largement. J’ai réalisé que la littérature pour enfant et de jeunesse était un outil puissant pour construire l’imagination et l’identité des jeunes africains, réduire l’immigration illégale et le faible niveau de conscience civique et patriotique. Mais je me suis rendu compte avec regret que les livres pour enfants africains étaient peu connus et peu accessibles. Les auteurs des livres pour adulte étaient plus médiatisés, célébrés et promus que ceux de la littérature pour enfants, qui était considérée comme un domaine marginal, un ghetto ou un domaine avec peu d’intérêt réservé aux auteurs amateurs.