Accueil

Takam Tikou, une une référence inestimable sur la littérature jeunesse africaine

La revue Takam Tikou, depuis des décennies, a été consistante dans sa couverture de l’actualité et de la documentation du livre jeunesse dans l’espace francophone. Porté par une équipe engagée, dévouée et passionnée par l’enfance et la lecture, ce projet doit perdurer et servir d’inspiration pour la création de centre nationaux dédié à l’étude et l’analyse du champ littéraire pour la jeunesse, surtout en Afrique francophone.

Des recommandations pour une meilleure visibilité internationale des livres africains pour la jeunesse

La part de livres jeunesse en provenance d’Afrique francophone ou du Maghreb reste assez faible sur le marché du livre français, européen et mondial. Les maisons d’éditions africaines rencontrent de nombreux obstacles et freins économiques ou politiques qui limitent leur présence sur ces marchés. Les couts de transport, le faible accès aux médias, la difficulté à se positionner sur un marché très « marketé » et très encombré, et la faiblesse des réseaux de diffusion-distribution sont les principaux obstacles évoqués. Dans cet article, nous présentons des recommandations, à l’endroit des pouvoirs publics, des organismes internationaux, des collectifs professionnels, des foires et salons du livre, pour une meilleure visibilité internationale des livres africains pour la jeunesse.

Comment faire de la bibliothèque, un espace culturel vivant et ludique pour la jeunesse?

Au Cameroun, les politiques publiques en faveur de l’offre pour la jeunesse en bibliothèque restent mineures alors que, dans un environnement contraint, cette question prend une dimension qu’il serait dommage de ne pas valoriser. il n’existe pas de bibliothèque typiquement jeunesse mais des bibliothèques avec quelques fonds jeunesse ». Dans cet article, nous explorons brièvement des idées pour faire de la bibliothèque, un espace de socialisation, de gamification et d’expérimentation pour le plasir des jeunes.

De l’usage du numérique dans la promotion du livre jeunesse par les éditeurs camerounais

Au Cameroun, la promotion de l’édition et du livre pour la jeunesse est un pan, un secteur parfois invisible des actions menées par le gouvernement ou les professionnels du livre. Toutefois ces actions quoique louables n’ont pas d’impact à grande échelle et demeurent inconnues des instances internationales. La plupart des maisons d’édition ou réseau de professionnel ne développent pas de stratégie communicationnelle ou de marketing intense sur les nouveaux médias. Par ailleurs, on note une irrégularité dans la programmation de ces différentes activités, ce qui rompt les habitudes de consommation des internautes.

SEDD, promouvoir le développement durable au travers du livre et de la lecture.

L’association Solidarité pour l’Environnement et le Développement Durable, créée en 2007, a pour mission de renforcer les capacités des populations à trouver des solutions pragmatiques aux défis de l’environnement et du développement les plus pressants. Pour cela, SEDD s’est fixé comme objectifs de promouvoir l’économie verte, le développement durable, la préservation de l’environnement et l’écotourisme. Elle a en même temps comme buts de promouvoir le livre et la lecture, et partant la création de bibliothèques scolaires et publiques, et d’initier les jeunes TIC.

De la nécessité d’un centre national consacré à l’étude du livre jeunesse au Cameroun

Il est important de mettre sur pied un centre national sur le livre jeunesse, lequel pourrait être rattaché à la Direction du livre et de la lecture du ministère de la Culture camerounais.

Ce centre sera en charge de la documentation, de l’analyse et de la critique du livre pour la jeunesse C’est un élément capital pour la familiarisation des jeunes à la lecture et une boussole (médiation) pour les parents dans le choix des livres pour leurs enfants.

Nous sommes d’accord avec Samy Tchak que « la littérature peut dynamiser tous les autres domaines de la pensée » mais le goût de la lecture et du livre doit être développé dès l’enfance. D’où la nécessité d’une bonne éducation artistique et culturelle ainsi qu’une prise de conscience et l’action des décideurs politiques pour faire évoluer la situation.

Du rôle des bibliothèques scolaires dans la construction de la conscience citoyenne des jeunes

La bibliothèque scolaire, en aidant les élèves à acquérir les outils qui leur permettront d’apprendre tout au long de leur vie et à développer leur imagination, leur donne les moyens de devenir des citoyens responsables. Or au Cameroun, le pays des grands paradoxes, est l’une des nations africaines très prolifique dans la production des connaissances, mais où les bibliothèques sont aussi rares que les aztèques. Dans cet article, je fais un bref état des lieux des lieux des bibliothèques scolaires et pour la jeunesse, puis indique le lien entre bibliothèque et citoyenneté au travers de la crise « anglophone ».