Articles récents

Et que les parents soient avertis !

Le livre est un jouet dans un seul sens : dans le sens où il devient un jeu pour l’enfant de s’imaginer un monde aux idéaux décrits dans les histoires qu’on lui raconte dans ses livres, dans le sens des modèles de héros dessinés dans ses collections et au sens du monde profond que le bébé lecteur se forge grâce à l’accompagnement parental.

Que les parents le sachent un nouveau jeu se joint à la collection d’activités qui font grandir l’imagination : c’est le livre-jouet comme cadeau, dans le sens d’objet de l’entourage immédiat de l’enfant, dans les allures d’un compagnon qui unit désormais l’enfant à son entourage adulte.

Coup de coeur: Le Bon, la bourse et le Corrompu

Tout cas de corruption quel que soit la personne, sera désormais puni dans ce pays (p.50).
C’est par cette sentence que les illustrateurs togolais Assem Koffivi et Alawoe Fabrice achèvent cette BD avec de belles illustrations riches en couleur, accompagné d’un scénario qui dresse l’image d’une société africaine où la corruption demeure une gangrène à l’économie.
Le livre a été édité par AGO Média, une équipe de jeunes écrivains et illustrateurs oeuvrant à la production et la diffusion des bandes dessinées et des films d’animation.

La guerre des Fantômes d’Eno Belinga, mon premier voyage dans l’imaginaire de la littérature africaine

Guerre des fantomes_eno belinga_Muna Kalati

« De nos jours, les gens ne veulent plus croire aux fantômes ! » c’est la première phrase de cet étrange conte « La guerre des Fantômes ». Imaginez-vous une petite fille, crédule et naïve qui, commençant son collège se retrouve avec un tel livre…
Savoir plus