Archives de mots clés: Lecture

4 Contraintes entravant des expériences de lecture réussie à l’école et comment les enseignants peuvent les surmonter.

L’objectif majeur de l’école c’est de créer une dynamique de lecture sans laquelle toute autre préoccupation – autonomie, repères culturels –restera lettre morte. Le livre jeunesse a-t-il seulement droit de cité dans les programmes scolaires au Cameroun ? Quels sont les contraintes spécifiquement scolaires qui entravent la constitution de conditions nécessaires à une expérience de lecture réussie ? Comment les enseignants peuvent-ils mieux transmettre le gout de la lecture auprès des élèves ? Telles sont les problématiques que cette analyse adresse.

Quel est le rapport des jeunes camerounais au livre et la lecture ?

Muna Kalati

Qui est lecteur et qui ne l’est pas au Cameroun ? Quels sont les habitudes littéraires des jeunes camerounais ? Qu’aiment -ils lire ? Comment lisent-ils ? Pourquoi lisent-ils ? Où ? Avec qui ? Sur quoi ? Voilà autant de questions que l’on se pose en rapport avec le rapport des jeunes au livre et à la lecture au Cameroun. Mais il est surprenant de constater qu’il n’existe aucune étude nationale officielle apportant des réponses à ces questions, pourtant basiques pour l’élaboration de politiques publiques du livre efficaces. Dans cette analyse, nous explorons brièvement ces questions et déplorons le manque de réelle volonté politique des gouvernants dans la promotion du livre et de la lecture.

Et que les parents soient avertis !

Le livre est un jouet dans un seul sens : dans le sens où il devient un jeu pour l’enfant de s’imaginer un monde aux idéaux décrits dans les histoires qu’on lui raconte dans ses livres, dans le sens des modèles de héros dessinés dans ses collections et au sens du monde profond que le bébé lecteur se forge grâce à l’accompagnement parental.

Que les parents le sachent un nouveau jeu se joint à la collection d’activités qui font grandir l’imagination : c’est le livre-jouet comme cadeau, dans le sens d’objet de l’entourage immédiat de l’enfant, dans les allures d’un compagnon qui unit désormais l’enfant à son entourage adulte.

La guerre des Fantômes d’Eno Belinga, mon premier voyage dans l’imaginaire de la littérature africaine

Guerre des fantomes_eno belinga_Muna Kalati

« De nos jours, les gens ne veulent plus croire aux fantômes ! » c’est la première phrase de cet étrange conte « La guerre des Fantômes ». Imaginez-vous une petite fille, crédule et naïve qui, commençant son collège se retrouve avec un tel livre…
Savoir plus